Mangas

En scène !

IMG-4361

En scène !

CUVIE

206 pages

Résumé : Depuis qu’elle a vu sa voisine Lisa sur scène, Kanade ne rêve que d’une chose  devenir danseuse elle-aussi. Mais pour cela, elle va devoir se confronter au dur monde de la danse et à tout ce que cela implique…

L’avis du libraire : Il suffit d’un lever de rideau. Incoercible, elle vous prend sans vous laisser la moindre chance de refuser. Immédiate, elle vous agrippe aussi fort qu’elle le peut et vous donne envie de la chaleur des planches et de la lumière des projecteurs. Irréaliste, c’est la passion. La passion qui saisit Kanade dans l’obscurité du théâtre où pour la première fois, elle assiste à la représentation d’un ballet classique. En scène ! est une série sur l’effort et le dépassement de soi, un dépassement physique d’abord, mais un dépassement psychologique rythmé par la frénésie des entraînements, la possibilité d’une blessure, l’angoisse des auditions et de la concurrence…

L’œuvre de Cuvie réussit avec brio à nous montrer l’envers des décors d’une discipline herculéenne aux allures délicates, en faisant fi des théories du genre, des classifications dépassées et du qui doit lire quoi. L’édition soignée de Kurokawa offre un écrin magnifique à une œuvre qui nous laisse avec l’envie irrépressible de courir à l’Opéra de Paris voir une représentation de Gisèle, Don Quichotte, du Lac des Cygnes ou tant d’autres encore… (Mickaël)

Mon avis : J’avais besoin de douceur, et j’en ai eu. J’ai trouvé ce manga assez fidèle au monde de la danse et à ses exigences dès le premier tome. Pour avoir connu ce monde pendant plus de 10 ans, j’ai vite retrouvé ce que j’avais connu, des cours, à la concurrence des concours.

Pour avoir lu Subaru, danse vers les étoiles (dont je vous parlerai probablement plus tard), qui traite des mêmes thématiques, j’ai trouvé En scène ! beaucoup plus frais et reposant à lire. Le personnage de Kanade a une pêche et une motivation qui sont assez incroyables et qui provoquent l’admiration. Sa passion et son enthousiasme sont communicatifs.

Tout comme Mickaël, je suis sortie de ce premier tome avec une folle envie d’installer un lit de camp à l’Opéra de Paris et de ne vivre que de danse et d’eau fraîche. L’autrice nous embarque dans un monde dur mais qui nous fait rêver, par la beauté de ses traits et des costumes qu’elle nous présente. J’ai fait ma curieuse et ait regardé les couvertures des tomes suivants et, si on connait le milieu, on reconnait aisément les costumes des ballets classiques.

Je recommande sans hésiter ce manga à tous, intéressés par le milieu du ballet ou non. C’est une réelle bouffée d’air frais qui se lit beaucoup plus rapidement qu’on ne le souhaiterait. Les personnages ont énormément de potentiel et je suis totalement confiante sur la suite de ce manga. J’ai été entraînée par la plume de Cuvie et ses dessins dès les premières pages.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Love,

Poppy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s