Mangas

Silver spoon

silver-spoon-la-cuillere-d-argent-tome-1-3176702-264-432

Silver Spoon

Hiromu ARAKAWA

192 pages

EN COURS – 14 tomes

Résumé : Lorsqu’il arrive au lycée agricole Ohezo, situé sur l’île d’Hokkaïdo au nord du Japon, Yûgo Hachiken croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d’aligner deux équations, devenir premier de sa classe sera une partie de plaisir !
Mais c’était sans compter les cours d’élevage, de sciences de la nutrition, de gestion agricole et les clubs de sport épuisants… Comment va-t-il faire pour survivre dans cette galère ?

Mon avis : Yûgo est l’exemple parfait de l’ado rebelle qui fait tout pour échapper à ses parents et qui le regrette. Et c’est à mourir de rire. Loin de Fullmetal Alchemist, Hiromu Arakawa nous transporte cette fois dans un domaine familier pour elle, celui de l’agriculture et de l’apprentissage des techniques associées.

Le décalage entre le personnage citadin de Yûgo et les « habitués » du métier est à mourir de rire. La normalité des choses est totalement différentes entre eux et l’on découvre un univers mal connu à travers l’humour de la plume d’Hiromu Arakawa. On s’attache très vite à ce jeune homme un peu perdu dans un monde qui le dépasse totalement, alors qu’il s’attendait à être l’intello de la classe et à ne côtoyer que des bouseux.

Les pages défilent à un rythme fou sans que l’on ne voit le temps passer. Une fois le premier tome terminé, j’ai filé à mon QG (C’est à dire Le Renard Doré) pour acheter les tomes suivants. La série est tellement feel good qu’il est difficile de prendre son temps pour lire chaque tome. La suite m’attend religieusement sur mon bureau mais j’attends avant de continuer, pour faire monter l’impatience et les dévorer un jour ou le moral n’est pas présent.

Moi qui ne connaissait Hiromu Arakawa que par ses oeuvres de « gros bras », il est agréable de trouver des séries pleines d’humour et de bons sentiments (parce que soyons honnêtes, les bons sentiments ce n’est pas ce qui caractérise Fullmetal Alchemist !)

Pour certains puristes, le fait de retrouver les mêmes traits de personnage dans les œuvres d’Arakawa est un point négatif. Certes les méchants ont à peu près toujours le même air et les gentils, on les voit à des kilomètres à la ronde, mais dans une série comme Silver Spoon, j’ai apprécié retrouver des traits familiers, avec une histoire et un caractère totalement différents. Pour moi, il faut garder en tête qu’un dessinateur de manga, de bande dessinées, de comics, a sa propre patte. C’est ce qui rend ses œuvres si distinctes. (Pour les plus anciens comme moi, c’est comme pour Kaori Yuki : les traits sont similaires mais les histoires toujours différentes !)

Sans la moindre hésitation, je vous le recommande. Pour des personnes souhaitant découvrir les mangas, sans entrer dans les Shojo un peu stéréotypés ou dans les bons gros Shōnen, sans prise de tête et avec un bon coup de rigolade, c’est banco ! (je pense avec émotion à tout ceux à qui One Piece, Naruto ou Bleach ont été conseillé comme premier manga alors qu’il y a tellement d’autres pépites en séries plus courtes…!)

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Love,

Poppy

Un commentaire sur “Silver spoon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s