Romans

Le veilleur des brumes

9782745994998_1_75_1

Le veilleur des brumes

Robert KONDO, Dice TSUTSUMI

180 Pages

Résumé : Pierre, le petit cochon, a la responsabilité du moulin et du barrage qui repousse les brumes loin de son village. Celles-ci, si elles vous touchent, vous happent sur leur passage et vous font disparaître. Pierre le sait bien, son père, le précédent veilleur, s’est laissé emporter par les brumes il y a quelques temps. Un jour, alors que Roxane sa meilleure amie renarde est venue lui rendre visite, accompagnée de Roland l’hippopotame, les brumes s’en prennent au village, plus violemment que d’ordinaire, entraînant dans leur folle course le barrage et le moulin de Pierre.

L’avis du libraire : Dans une monde où une brume dévoreuse de chair menace de déferler sur le village de Val-de-l’Aube, le destin de l’ensemble des villageois repose sur les frêles mais solides épaules d’un jeune garçon, que dis-je, jeune cochon, nommé Pierre. Il est le veilleur des brumes ; le seul capable d’actionner le mécanisme des ailes du moulin dont le vent seul sait repousser la sombre menace. Pierre n’a pas toujours été le veilleur ; c’était autrefois son père, un homme pragmatique et taciturne, qui en avait la responsabilité.

Lors d’une nuit de cauchemar, alors qu’il lui interdisait formellement de franchir la porte menant aux brumes, Pierre a vu son père se lancer dans la noirceur du brouillard, sans raison apparente et sans espoir de retour. Aujourd’hui accompagné de ses amis Roxane et Roland, le voici aux portes d’une aventure qui le mènera loin, bien loin dans les brumes où il pourra, peut-être, retrouver celui qui lui a tout appris… Adaptation richement colorée et magnifique du court-métrage d’animation du même nom, « Le Veilleur des brumes » étend aujourd’hui son histoire en librairie dans une oeuvre poétique, une fable moderne pour petits (courageux) et grands (esthètes) qui, à travers ses images claires-obscures, nous conte l’histoire d’une relation père-fils ancrée dans l’abnégation. La poésie est omniprésente ; il y a dans les ténèbres une beauté particulière qui, peut-être, rappelle le désir humain, la transgression, la tentation et l’envie d’y céder, l’essence même de l’humanité.

Mon avis : L’histoire de Pierre vous entraîne vite. En quelques pages à peine, vous êtes plongés dans l’histoire et prêt à défendre le village contre les brumes. Tout s’enchaîne avec fluidité et les auteurs prennent le temps de poser un cadre et un décor avant de nous embarquer avec eux dans d’autres endroits. On prend le temps de découvrir ce monde inconnu. Le récit se dresse avec justesse et s’adapte à tous les publics, petits et grands. Les enfants verront une histoire du soir avant de s’endormir, les adultes, pareil, avec une profondeur et une poésie que leur vécu approfondira. Il s’agit du livre universel, du cadeau à offrir à chacun de vos proches pour les embarquer avec vous au sein du moulin de Pierre le petit cochon.

Le graphisme est magnifique et on devine le travail colossal qu’il a fallu pour bâtir chaque case. Une jolie série de romans graphiques que tout le monde devrait lire au moins une fois dans sa vie, pour retrouver son âme d’enfant et voyager avec Pierre dans une aventure qui va probablement changer sa vie, et la vôtre.

Je suis rarement autant emballée par une œuvre mais celle-ci a été un véritable coup de cœur, conseillé par mon libraire, que je ne regrette pas d’avoir ajouté à ma collection.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Love,

Poppy

2 commentaires sur “Le veilleur des brumes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s