Sorties

Poppy a testé : Che Malambo

40x60chemalambo-ok2-sans

Lieu : Bobino, 14-20, rue de la Gaîté, 75014 Paris

Accès :

  • Métro : ligne 6, arrêt Edgar Quinet ; ligne 13, arrêt Gaité
  • Bus : lignes 58, 84, 89, arrêt Luxembourg ; lignes 63, 70, 87, 86, arrêt Saint Sulpice

Prix :

Tarifs semaine : de 19 à 45€ (les mercredis et jeudis)

Tarifs week-end : de 23 à 53€ (les vendredis, samedis et dimanches)

Durée : 70min sans entracte

Dates : 30 janvier – 21 avril 2019, à 17h le dimanche ou 19h du mercredi au samedi

Le spectacle : Le Malambo, à l’origine, est une danse individuelle, exclusivement masculine. Deux hommes face à face, sur la plus petite superficie possible, s’affrontent dans un duel de zapateado (claquement des pointes et des talons dans la danse hispanique) jusqu’à ce que l’un d’entre eux déclare forfait. Le Gaucho solitaire qui descend rarement de sa monture – sur laquelle il vit, dort et mange – exprimerait ainsi sa vigueur. Sans doute extériorise-t-il ce qui, sans fin, lui passe à travers le corps : le rythme de son cheval.

Cette manière si particulière et fougueuse de danser s’est popularisée au début du XIXème siècle en Argentine. Deux styles essentiellement prédominent : « El Brio del Norteno » et « La Elegancia del Sureno ».

El Norteno – Le Nord, caractérisé par sa puissance, son agilité et sa dextérité, soutenu par une force naturelle traduite rythmiquement par les bombos. Les bottes des danseurs sont hautes, d’un cuir épais, aux talons imposants pour des zapateados puissants.

El Sureno – Le Sud, contraste avec le Nord par sa puissance soutenue. L’interprète doit faire preuve d’ingéniosité et de souplesse laissant de côté l’exubérance explosive pour une intériorité grave et solennelle. Si les pieds sont nus, le sol sera frappé avec la même intensité.

Mon avis : 70 minutes intenses de danse, rythmée par les tambours, les claquements des talons (et des chaussures à claquettes) et les respirations des danseurs qui forment un groupe tantôt uni, tantôt en confrontation les uns avec les autres. Le temps file sans que ne le voyiez passer (si ce n’est à la sueur grandissante des danseurs). Les sons résonnent, les lumières accompagnent les danseurs dans ce ballet dynamique et plein de force.

Je ne connais pas suffisamment l’esprit Malambo pour comparer avec d’autres œuvres ou pour savoir si ce spectacle en respecte les codes. Cependant, je peux vous dire que l’on passe  un excellent moment, au tel point que le public se prend au jeu, crie en même temps que les danseurs, les encourage en applaudissant à s’en faire tomber les bras.

Si un soir vous avez envie de sortir sans trop savoir quoi faire, prenez 1h30 de votre vie pour aller voir ce bijou. Vous en sortirez avec une bouffée d’air frais et l’impression d’avoir voyagé avec eux dans un monde secret auquel vous n’aviez pas accès.

La salle n’est pas bien grande, ce qui fait que peu importe le placement, je pense que la visibilité est correcte. Les tarifs ne sont pas non plus exorbitants par rapport à d’autres programmations d’autres théâtres. L’accès est simple (à même pas 5min à pied du métro) et vous trouverez facilement des places en dernière minute au guichet. (J’y suis allée un dimanche après midi et la séance n’était pas complète)

Je vous le recommande sans hésiter. Ma mère qui n’est pas spécialement fan des claquettes a également été assez bluffée par ce spectacle (impossible de l’emmener voir Celtic Legends à cause de la musique mais là, le combo tambours/claquettes l’a convaincue)

Et vous ? L’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Love,

Poppy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s