Romans

Six de coeur

couv37287221

Six de cœur

Carlène Thompson

344 pages

Résumé : Angela Ricci, vedette de la dernière comédie musicale à la mode à Broadway, est retrouvée assassinée dans son appartement de Manhattan. Avec son sang, un six et un cœur ont été dessinés sur le miroir de la salle de bains. Quinze ans auparavant, Angela appartenait au Six de cœur, un club inoffensif créé par un groupe d’adolescentes de Wheeling en Virginie. Les réunions de ces six gamines à l’imagination débridée servaient à promouvoir des distractions innocentes jusqu’au jour où l’une d’entre elles, Faith, fut retrouvée pendue dans une ferme isolée à la suite d’un jeu d’inspiration satanique. L’enquête conclut à un accident et les cinq autres jeunes filles jurèrent de garder le secret. À la suite de ce meurtre, l’avocat new-yorkais Monica, ancien leader du club, décide de réunir le groupe car elle pressent une menace mortelle. Elle demande à Laurel, Chrystal et Denise de se taire et de procéder elles-mêmes à l’enquête. Mais bientôt, les jeunes femmes reçoivent des polaroïds de la scène du crime, et un autre assassinat est commis.

Mon avis : Quasiment tout le roman est vécu du point de vue de Laurel, devenue fleuriste dans la petite bourgade de Wheeling. Avec elle, nous suivons les macabres découvertes et les meurtres perpétrés et comment ils influent sur la vie de chacune.

Carlène Thompson est une autrice que j’apprécie énormément. Il s’agit là du 3 ou 4ème roman que je lis d’elle et je n’ai encore jamais été déçue. Les intrigues sont très bien ficelées, le juste niveau de détails est donné, et on enquête avec les mêmes informations que notre protagoniste. Et comme à chaque fois avec Carlène Thompson, jusqu’au dernier moment on ne se doute pas du coupable. Pourtant j’ai tendance à facilement deviner mais là, non. Quelques soupçons éventuellement en cours de route, sans être vraiment fondés.

Si le début a été un peu long à s’installer, la deuxième moitié du roman a filé à une vitesse folle. Tout s’enchaîne sans que l’on ait le temps de tout comprendre ou tout intégrer, au même rythme que Laurel. Il est parfois perturbant de ne pas voir les choses venir. On se doute qu’il va y avoir un rebondissement, et la plupart du temps, ce n’est pas celui auquel on s’attendait.

J’ai cependant trouvé le dernier chapitre un peu expéditif, après la grande révélation. Quelques pages de plus n’auraient pas été de trop à mon sens pour prendre le temps de poser les choses avant de conclure ce roman.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Love,

Poppy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s