Mangas·Séries

Poppy a vu : Kuroko no Basket

Bonds_Towards_the_Future_cover

Date de sortie : Septembre 2012

Durée : Épisodes de 20 min

Disponible sur Netflix et Anime Digital Network

Résumé : C’est la rentrée au club de basket-ball du lycée Seirin et cette année, deux rookies se démarquent… D’un côté, le volcanique Taiga Kagami, fraîchement revenu des États-Unis où il a fait ses armes sous les arceaux. De l’autre, le chétif et très effacé Tetsuya Kuroko dont on murmure qu’il aurait fait partie de l’équipe de basket du collège Teikô, la légendaire “Génération Miracle” ! Et si ces deux joueurs que tout oppose étaient amenés à se compléter à merveille sur le terrain ?

Mon avis : Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en lançant cet animé sur ADN il y a quelques mois. J’étais à jour de toutes mes séries et je cherchais une nouvelle série pas trop longue à bingewatcher lors de mes déplacements professionnels. J’ai donc tenté Kuroko’s Basket, un peu au hasard.

Je n’ai jamais fait de basket si ce n’est dans mes années collège, et je crois bien avoir toujours été le boulet de l’équipe. Ce visionnage a donc été pour moi une redécouverte de ce sport. Je partais sans trop d’a-priori quand je l’ai commencée et je me suis dit « au pire tu arrêtes » (SPOILER ALERT : Je suis incapable d’arrêter une série commencée, même si je n’accroche pas du tout, au mieux elle reste en attente pendant des mois, au pire, je la finis quand même).

Et bien sans mauvais jeu de mots, je me suis vite prise au jeu. Même si au début, on pense deviner la fin (qui est quand même assez basique qu’on se le dise), les rebondissements (toujours pas de jeu de mot, promis) sont bien présents. On s’attache très vite à cette équipe qui veut tout faire pour côtoyer les plus grands du championnat lycéen, tout en profitant de leurs années ensemble.

J’ai passé un très agréable moment devant cette animé (que j’ai engloutis en à peine 3 semaines). Le rythme est tellement soutenu qu’il est impossible de s’arrêter et d’attendre la suite. La série ne s’éternise pas sur certains passages, et c’est tant mieux. Cela évite les longueurs que l’on peut trouver dans d’autres séries. Certains personnages peuvent être un peu cliché mais l’humour présent tout au long permet de ne pas alourdir la chose.

Même sans connaître le sport, on se laisse embarquer, à soutenir l’équipe de Seirin (ou pas selon les affinités), et à vouloir les voir gagner. Je ne dis pas que cette série conviendra à tous mais si vous recherchez une série courte (75 épisodes de mémoire), pas trop prise de tête, avec une bonne énergie et axée sur le sport, foncez !

Cela m’a même presque donné envie de commencer le manga, mais dans un soucis de place et d’économie (surtout de place), pour le moment, ce n’est pas dans mes priorités !

Et vous ? L’avez vous vue ? Qu’en avez vous pensé ?

Love,

Poppy

Un commentaire sur “Poppy a vu : Kuroko no Basket

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s